Les points focaux et leur hiérarchie : comment guider le regard

FFXIV Snaps

Les points focaux et leur hiérarchie : comment guider le regard

 

Par Myrha

Bienvenue de nouveau à l’école de photographie Lhalheva ! Avant de nous embarquer dans le première partie, soyez sûr de vous être familiarisé avec les différents autres guides. Vous pouvez trouver l’ensemble des points importants de toute la série des Fondamentaux de l’Art dans mon guide d’introduction. Si vous avez déjà fait cela (ou si vous vous sentez aventureux et appréciez un peu de mystère), commençons dès maintenant !

Une fois de plus, gardez en tête que le vocabulaire que je vais utiliser avec vous n’est pas forcément universel. Il s’agit du langage que l’on m’a enseigné et que j’ai utilisé pendant toutes mes années de pratique en tant qu’artiste visuel. Si quelqu’un utilise une terminologie différente, il n’est pas forcément en tort (mais ne le laissez pas vous dire que la vôtre n’est pas correcte non-plus !).

 

L’importance de la composition

Comme nous l’avons évoqué précédemment, la composition est l’un des points constitutifs les plus importants d’une bonne photo. Qu’est-ce que la composition, exactement ? Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce terme, nous pouvons le définir ainsi :

“La composition est un ensemble de techniques qui permet à un artiste d’attirer et de diriger l’attention”.

Ceci dit, l’importance de maîtriser les techniques de composition devrait être assez explicite. En tant qu’utilisateurs de /gpose, photographes et artistes, nous devrions être capables d’attirer et de diriger l’attention de nos spectateurs, car nous sommes des conteurs d’histoires. Et tout comme les histoires ont un début, une intrigue et un dénouement, nous devons être capable de guider nos spectateurs à travers nos photos.

 

Attirer l’attention

Okay, donc nous savons par la définition que je vous ai donnée que nous devons être capable d’attirer et de diriger l’attention. Cela signifie avant tout que nous devons être en mesure d’attirer l’attention. Comment faisons-nous cela ? Comment faisons nous pour que notre audience s’arrête au milieu de son fil d’actualité et se dise, “Oh wow !” Comment captivons-nous les gens pour qu’ils aient envie d’observer d’un peu plus près ?

Selon ce que nous savons à propos de l’œil humain et du cerveau humain, il y a 3 choses qui nous sautent aux yeux et attirent notre attention visuelle le plus rapidement. Passons les en revue dans aucun ordre particulier.

La première est le mouvement–mais puisque nous présentons des images fixes, nous allons avoir besoin d’utiliser cette notion. En d’autres termes, l’un des éléments les plus accrocheurs d’une photo est l’action.

 

“L’action peut vraiment attirer l’œil et engendrer beaucoup de questions, rendant votre photo intéressante.”

 

La seconde chose qui attire l’œil est le contraste. Cela signifiera en général le contraste entre la lumière et l’ombre, mais cela peut aussi signifier le contraste des couleurs (ex. Rouge.vert, doré/bleu, bleu/rose), comme il peut s’agir aussi du contraste des formes (ex. gros/petit, rond/net, soigné/désordonné).

 

“Le contraste entre la lumière et l’ombre.”

 

“Le contraste entre le rouge et le vert.”

 

“Le contraste des formes entre le soigné et le désordonné.”

 

Typiquement la lumière/l’ombre et le contraste des couleurs sont établis à travers un bon éclairage, donc je vous recommanderais de jeter un coup d’œil au guide de l’éclairage /gpose par l’équipe Snaps !

La troisième chose n’est aucunement une technique artistique : les visages. Nos yeux aiment voir des visages, ou des choses qui peuvent être interprétées comme un visage (normalement seulement des yeux et une bouche sont suffisants). Les expressions faciales elles-mêmes peuvent donner beaucoup de sens.

 

“Ici, sans expression faciale, ce serait incomplet.”

 

Cependant, même avec ces outils dans votre caisse à outils, il est important de se rappeler de ne pas abuser. La plupart du temps, le minimum est suffisant. Avoir un point simple, mais net, le contraste est souvent suffisant pour créer une image irrésistible. Gardez en tête que lorsque vous avez trop de sources d’attention, quelque chose appelée agglutination compositionnelle se produit. Un ensemble de choses similaires a alors tendance à moins ressortir et est placée en fond. Cela peut être un outil utile si vous voulez mettre l’accent sur quelque chose d’autre, mais soyez vigilants que vous n’atténuiez pas l’importance d’un autre élément.

 

“Les petites lumières vertes dans le coin gauche supérieur ont été dupliquées dans Photoshop. Dans le screenshot vanilla, il y en avait seulement une seule, ce qui attirait beaucoup trop l’attention.”

 

En parlant d’ajouter ou de soustraire de l’attention à certains points de nos photos, passons au prochain point de la composition: diriger l’attention.

 

Diriger l’attention

Une fois que vous avez attiré l’attention de votre spectateur, vous devez être capable de la rediriger. Vous avez besoin d’être capable de raconter une histoire (après tout, une photo vaut mille mots). Ces mille mots n’auront pas beaucoup de sens si vous êtes incapables de les placer dans un ordre qui a du sens et qui garde vos spectateurs en haleine.

Nous faisons cela en établissant un ordre de lecture. C’est exactement de quoi cela a l’air : c’est l’ordre dans lequel le spectateur devrait “lire” la photo. Comme mentionné dans le guide d’introduction, la plupart des images ont principalement 2-3 lectures importantes, et le reste de l’image est délaissé afin d’agir comme fond.

 

“Ici, la première lecture est un dirigeable dans le ciel, et la seconde est moi-même qui suis assis sur les boîtes. Relevez le défi pour voir si vous êtes capable de deviner quelles techniques j’ai utilisées afin d’établir cet ordre de lecture!”

 

Vous savez déjà comment établir votre première lecture (c’est comme cela que nous avons attiré l’attention sur notre photo en premier lieu). La première lecture devrait être extrêmement évidente et être la première chose qui bondira aux yeux du spectateur. Cela n’a pas besoin d’être la chose la plus importante dans la photo ; vous pouvez utiliser cette première lecture pour soulever une interrogation, à laquelle vous serez capable de répondre à l’aide de la seconde ou de la troisième lecture. Cependant, si vous êtes en train de débuter, c’est toujours plus prudent de concentrer la première lecture sur l’élément le plus important de votre image, puisque que cela va garantir de faire passer votre message principal.

Etablir la seconde et la troisième lectures est très similaire au premier point. Tout ce que vous avez à faire est d’atténuer les techniques que vous avez appliquées pour faire ressortir votre première lecture. Si cette dernière est marquée par un contraste élevé entre la lumière et l’ombre, alors votre seconde lecture pourra avoir légèrement moins de contraste. Expérimentez avec les outils que vous avez et n’oubliez pas de vous pencher en arrière et de juger votre image comme s’il s’agissait d’une très petite vignette. Est-ce que votre ordre de lecture fonctionne toujours lorsque vous ne pouvez pas identifier les détails de l’image ? C’est l’essence même d’une bonne composition. Votre photo a besoin d’être attirante même si elle est trop petite pour que le spectateur puisse voir tout ce qu’il s’y passe.

Il y a une autre technique pour définir la seconde et la troisième lectures, appelée les lignes directrices mais nous en parlerons plus en détail dans le prochain guide, qui traitera de l’encadrement. Pour l’instant, concentrons-nous sur l’application des trois techniques qui permettent de capturer d’attention que je vous ai fournies et apprendre à les hiérarchiser de manière à ce que vous ayez des lectures bien définies.

 

Le commencement d’une aventure

Il y a beaucoup plus de choses concernant la composition que je pourrais sûrement vous expliquer dans un guide mais je n’ai pas envie de m’éloigner des fondamentaux en m’attaquant à trop de détails. Comme nous progressons à travers cette série de guides, j’ai envie de préciser que je ne suis pas la seule personne dont vous pouvez apprendre. Je vous encourage vivement de sortir et d’apprendre des autres artistes, même en dehors de /gpose et FFXIV. Evidemment, il y a aussi beaucoup d’excellents artistes et écrivains dans la communauté de FFXIV Snaps !

Et n’oubliez pas, la clé de l’excellence est la pratique. J’attends avec impatience de voir toutes vos photos, et je vous verrai dans le prochain guide !

 

Composition

Les points focaux et leur hiérarchie : comment guider le regard (vous en êtes là !)

Encadrer la photo : Les concepts et les solutions pour placer la caméra (work in progress)

Lumière et obscurité : Une introduction au contraste et à la valeur (work in progress)

 

La théorie des couleurs

TSV et la roue chromatique : Comment définir et arranger les couleurs (work in progress)

Chaud et froid : Donner du sens aux couleurs (work in progress)

 

La démonstration des principes (work in progress)

 

Traduit par Pepper

Relu par Snow