Guide d’éclairage de Gpose : L’éclairage trois points et la méthode McCandless

Bienvenue ! En tant que suite à notre précédent guide introduisant “l’éclairage Gpose”, je vais vous parler de quelques techniques classiques en matière d’éclairage. L’assortiment des options d’éclairage dans l’outil Gpose peut être un peu intimidant aux yeux des débutants, mais ce guide ainsi que celui publié précédemment pourront vous donner des outils plus simples afin d’utiliser ces méthodes de manière efficace. Aujourd’hui je parlerai de deux techniques :

  • L’éclairage trois points, que vous pouvez utiliser afin d’illuminer un sujet ou afin de renforcer ou encore d’adoucir des contrastes et des ombrages
  • La méthode McCandless, qui est souvent utilisée lors des mises en scène et pour constraster des couleurs afin de créer une illusion d’ombrage.

Point rapide : toutes les photos dans ce guide sont des photos vanilla prises avec Gpose sur support PS4 sans aucun filtre. J’utilise l’éclairage 6-5-5 standard dans tous mes exemples.

Oh, hey ! C’est Boreal Tempest ! Dis bonjour, Boreal !

 

 

Pour cela, je vais utiliser l’appartement studio de Boreal ; je vais l’éloigner du fond afin de minimiser les problèmes de reflet. L’éclairage de la maison est actuellement à 5, mais baissons-le afin de mieux voir les effets de nos différentes lumières.

 

 

Effrayant… Mais vous pouvez déjà voir comme l’obscurité dans la pièce rend tout imperceptible. Évidemment, l’éclairage est la solution, mais quelles sont les meilleures façons de s’en servir ?

L’éclairage trois points

Le principe basique de l’éclairage trois point est que trois lumières arrangées autour d’un sujet vont permettre de l’illuminer complètement, et varier leur niveau de luminosité va donner au photographe le pouvoir de renforcer ou d’adoucir le contraste et l’ombrage de certaines zones du sujet.

Ce n’est probablement pas surprenant qu’il y ait trois lumières utilisées dans l’éclairage trois points :

  • La lumière clé — C’est la lumière qui illumine la face du sujet sur lequel vous voulez vous concentrer. Pour mon exemple, je vais la placer à droite en face du photographe.
  • La fill light — C’est la lumière, moins intense, qui aide à adoucir ou à éliminer les ombrages créés par la lumière clé. Elle sera généralement éloignée à environ 90° de cette dernière, tout en demeurant en face du sujet. Je vais la placer à gauche en face du photographe.
  • Le contre-jour — C’est la lumière qui est utilisée pour apporter de la définition et des points de lumière de la même façon que la lumière clé mais dans le dos du sujet. Elle sera également éloignée à environ 90° de cette dernière mais dans la direction opposée. Je vais placer mon contre-jour à la droite du photographe, dans le dos de Boreal.

Ci-dessous est de quoi Boreal a l’air avec la lumière clé sous les réglages (Type 3, 6-5-5)

 

 

Marquante et cool, évidemment, mais ce n’est probablement par le meilleur éclairage pour chaque screenshot. Les contrastes sont très durs et son épaule éclairée se confond encore un peu avec le fond.

Ajoutons la fill light (Type 2, 6-5-5). N’oubliez pas, la fill light est souvent moins intense que la lumière clé, donc j’ai baissé la luminosité.

 

 

Comme vous pouvez le constater, vous apercevez plus distinctement le visage de Boreal, mais il y a encore un peu de contraste apporté par une lumière plus intense positionnée sur un premier côté, et par une lumière moins intense sur le second. Elle manque un peu de définition mais nous pouvons arranger ça !

Maintenant, avançons et ajoutons le contre-jour (Type 2, 6-5-5). Tout comme la fill light, il est souvent moins intense que la lumière clé.

 

 

Super ! Maintenant vous pouvez voir le visage de Boreal et davantage de définition sur son bras gauche, sur ses côtes et même sur ses cheveux. Cela la fait ressortir du fond et lui donne de la profondeur. Vous pouvez, évidemment, vous amuser avec toutes ces lumières afin de créer des effets différents. Par exemple, si j’avais voulu rendre les ombres plus prononcées, j’aurais pu diminuer encore plus l’intensité de la fill light (Type 1, 4-4-4) :

 

 

Si je voulais vraiment souligner ce contre-jour tout en conservant les ombres, je pourrai changer l’intensité des autres lumières afin me rapprocher de ce que je souhaite (Lumière clé Type 2, Fill Type 1, Contre-jour Type 3, toutes à 6-5-5) :

 

 

Vous pouvez vous servir de chacune de ces lumières et les accommoder à votre goût. Elles n’ont pas besoin d’être placées exactement de cette façon — votre disposition et votre éclairage préférés vous guideront — mais c’est une base assez solide pour commencer afin d’exploiter au mieux vos screenshots à l’aide de quelques astuces basiques.

Un petit conseil : vous pouvez simplement faire tourner la caméra vers la gauche ou la droite et pas dans une autre direction et elle restera plus au moins équidistante au centre de votre hitbox. De cette manière, vous serez toujours capable de conserver une distance et une hauteur égales lorsque vous placez votre éclairage, ce qui peut être très utile afin de mettre en place des portraits.

 

La méthode McCandless

La méthode McCandless est davantage tirée de la mise en scène que de la photographie, mais son utilisation peut permettre de créer des screenshots vibrants et intéressants.

Tout comme l’éclairage trois points, la méthode McCandless permet de positionner plusieurs lumières autour du sujet. La différence est que la méthode McCandless utilise deux lumières qui sont de différentes “températures” ; une qui est plus chaude, plus rouge et une qui est plus froide, plus bleue. Ces lumières sont habituellement placées en face du sujet, à sa gauche et à sa droite, à environ 45° au dessus de celui-ci, et elles remplissent les ombrages créés par l’éclairage trois points tout en préservant un semblant de profondeur.

Comme exemple, voici Boreal avec un éclairage trois points basique (avec les lumières utilisées précédemment) :

 

 

Et voici Boreal avec la méthode McCandless (droite Type 3, 8-6-4 ; gauche Type 3, 4-6-8)

 

 

Comme vous pouvez le voir, c’est un résultat très différent ! La lumière bleue et la lumière rouge s’opposent et réchauffent ou refroidissent selon leur but principal, créant des contrastes nets sans perte de luminosité.

Vous pouvez aussi utiliser l’éclairage trois points en même temps que la méthode McCandless afin d’ajouter du remplissage ou du contraste ou, comme vous pouvez l’observer ci-dessous, l’orienter dans le dos pour obtenir une meilleure définition de ce bras:

 

 

Merci beaucoup d’avoir lu ce guide, et j’espère que vous trouvez ces techniques utiles pour améliorer vos futurs screenshots ! Restez attentifs à la publication de futurs guides et astuces !

 

 

Traduit et relu par Snow et Pepper